LA  BIOLOGIE  sous-marine  avec Guy DELAPORTE

ACCUEIL        PLAN         THEMES     EMBRANCHEMENTS      VOCABULAIRE

POISSONS  VERS MOLLUSQUES CNIDAIRES  CRUSTACES  BRYOZOAIRES TUNICIERS ECHINODERMES SPONGIAIRES

 

LES  POISSONS  (Version au 05/06/2007)

                                                                                 PLAN DE L'ETUDE


                     1 - CARACTERISTIQUES et POINTS COMMUNS

                     2 - DONNEES de BASE

                     3 - DESCRIPTION du "Poisson basique"

                          31 - La Tête
                          32 - Le Tronc
                          33 - Les Nageoires

                     4 - SPECIFICITES

                          41 - Le Système reproducteur
                          42 - La Ligne latérale sensorielle
                          43 - La Peau
                          44 - La Respiration

                     5 - La MORPHOLOGIE

                     6 - La NUTRITION

                     7 - Le COMPORTEMENT

                     8 - La CLASSIFICATION (élémentaire)

                     9 - La CLASSIFICATION SYSTEMATIQUE

                   10 - GLOSSAIRE

                             11 – BIBLIOGRAPHIE
     

    

1 - CARACTERISTIQUES ET POINTS COMMUNS
 
Les Poissons sont les plus anciens vertébrés du monde. Leur évolution s'étend sur presque 400 millions d'années.

On s'accorde à les classer dans environ 25000 espèces différentes.

De taille extrêmement variable : des "minus" de quelques millimètres au requin baleine qui affiche couramment les vingt mètres.
De forme généralement fuselée, on peut en rencontrer des "sphériques" et des "aplatis".

Leurs coloris peuvent atteindre une extraordinaire variété de teintes éclatantes ou de pastels délicats.

Les modes de vie sont d'une extrême diversité : ils témoignent d'une nécessité d'adaptation à la rigueur de la vie sous-marine, qui vient de la nuit des temps, et d'une profonde ingéniosité à permettre la continuité des espèces.

Le Plongeur "Bio" a besoin de mieux connaître les caractéristiques du poisson "lambda"...

Pour mieux estimer ce qui fait les caractéristiques des espèces successivement étudiées.
Il s'investira ensuite sur la connaissance des différentes familles dont les spécificités s'expliqueront par le milieu où on les rencontre...
Les armes dont la nature a permis, au fil du temps, qu'ils se dotent. Les faiblesses dont ils s'ingénient à pallier les inconvénients.


                                                         Ce seront les techniques d'attaques-défenses

S'expliqueront également par leur mode de reproduction : nécessité vitale de prolonger l'espèce....
En étudiant les associations, on comprendra mieux leur sens logique.
En se penchant sur leurs modes de communication, on sera surpris de leur ingéniosité à faire passer les messages importants de leur vie courante

Il faudra apprendre à les observer : Patrick LOUISY affirme qu'en s'attardant sur la forme, l'orientation de la bouche, le profilé du corps, son style de déplacement, on peut en déduire son régime alimentaire !  On le croit sans peine.

Alors, penchons-nous d'abord sur la présentation du "POISSON ANONYME" dont on passera successivement en revue les aspects et fonctionnalités...

Et l'on arrivera tout naturellement à "l'Aide-Mémoire du FISHWATCHER" cher à Patrick LOUISY qui permettra au Plongeur BIO en s'attardant sur 10 indices majeurs  permetant de mémoriser, après la plongée, cet incontournable acteur des fonds sous-marins : le POISSON.

 

                                                                          2 - Données de base 

Animal aquatique à squelette interne : CHORDES (Embranchement)
                                                                     VERTEBRES (Sous Embranchement)
Les POISSONS sont en fait une "Super Classe" des VERTEBRES)
          Ils respirent l'oxygène dissous dans l'eau par des BRANCHIES            Ce sont des animaux à sang froid
Ils possèdent un 6 ième sens pour percevoir les faibles fréquences, les intensités à peine décelables
          On vous a annoncé 25000 espèces marines (certains affirment : plus de 30000...)
                                              Soit plus de la Moitié des VERTEBRES !!


Les POISSONS sont les plus anciens et les plus primitifs des Vertébrés
Rappel important : Les BALEINES et les DAUPHINS ne sont pas des POISSONS mais des MAMMIFERES

 

 3 - Description du "POISSON BASIQUE"                       

 

3-1 LA TETE

                             Avec des organes sensoriels développés
Un museau plus ou moins allongé : quand il est proéminent, c'est le ROSTRE
Des mâchoires prolongées parfois par des BARBILLONS ( Papilles gustatives ou organe tactile)
                      Un Opercule ou des fentes branchiales (pour la protection des Branchies)
                      Des YEUX à large champ de vision, à cristallin sphérique indéformable à iris immobile.. à pupille fixe sans paupières

Des OREILLES internes n'autorisant qu'une audition souvent faible :
La connexion entre la Vessie gazeuse et l'oreille interne est une relation favorisant la réception des sons dans l'eau.

 Elles sont généralement formées de 3 Chambres contenant chacune une pierre calcaire (OTOLITHE). Les tailles et formes des Otolithes servent à l'identification des espèces.

L'OUIE (encore appelé EVENT) est un orifice de refoulement de l'eau.

Les DENTS (à localisation très diversifiée) se rencontrent sur les mâchoires, mais aussi sur le palais.. la langue, l'œsophage (!)....et même l'estomac !! à forme variable (pointe acérée....bloc broyeur....)

L'ODORAT : bien développé (communication vraisemblable par signaux chimiques)
Le Poisson est capable de distinguer des concentrations moléculaires infimes

Le CERVEAU est dans la Boîte crânienne Il n'en occupe en fait qu'une très faible partie :
                             En moyenne générale, 3 grammes pour 40 kilos de Poisson !!!

Elle renferme également l'APPAREIL RESPIRATOIRE (latéral de la Cavité pharyngienne)
Des BRANCHIES composées de lames et lamelles(fines) très vascularisées, qui augmentent la surface des échanges gazeux entre le sang et l'eau, qui mettent en communication la cavité pharyngienne et l'extérieur
Ces lamelles sont attachées à des éléments osseux : les ARCS BRANCHIAUX, en doubles rangées
                            Chez les Poissons osseux, ils sont cachés par un Opercule
                            Chez les Poissons Cartilagineux, ils sont situés derrière des fentes branchiales
En général, l'eau pénètre dans la cavité buccale par la Bouche et en sort par les Fentes Branchiales
Il y a existence d'un double pompage :
                                 Une Pompe foulante (buccale) une Pompe aspirante (opercule) pour
assurer un courant d'eau continu à la surface des branchies. Mais certains peuvent respirer partiellement en surface : Anguilles, Blennies... 

3-2 LE TRONC

Il est borné par l'Opercule et l'Anus. Il abrite :
L'APPAREIL DIGESTIF avec OESOPHAGE, ESTOMAC, INTESTIN, FOIE, RATE, et 2 REINS qui se déversent dans la VESSIE urinaire
Un COEUR : à une Oreillette et un Ventricule : En général, le Cœur ne reçoit que du sang veineux, envoyé aux Branchies par les Arcs aortiques.
Le Sang contient un pigment rouge (l'HEMOGLOBINE des Vertébrés), fixé sur des hématies
Les propriétés de l'Hémoglobine varient d'une espèce à l'autre et il existe une relation entre ces propriétés et les conditions de vie

Une VESSIE NATATOIRE :(dite encore VESSIE Gazeuse) au rôle encore mal connu ??
Notez qu'elle n'existe pas chez les SELACIENS (Requins, Raies....)
Le remplissage de cette poche suit les variations de pression du monde marin   Elle permet d'assumer un certain nombre de fonctions :

         Ajuster la flottabilité (vraisemblable...)
         Pouvoir changer de densité et pouvoir ainsi se maintenir à une profondeur déterminée
         Réguler la pression interne et l'audition ?
         Percevoir les variations de profondeur......et parfois émettre des sons (Grondin...)
Anecdotique : Extraite de la Vessie gazeuse de certains Poissons, une colle sert à clarifier les Vins

La COLONNE VERTEBRALE : c'est une arête centrale à vertèbres non creuses
Ces vertèbres à prolongements épineux supporte la MOELLE EPINIERE
Fonctionnalités de cette moelle épinière : Centre des réflexes élémentaires
Voie de conduction sensorielle et motrice (d'où un rôle important dans le contrôle des activités)

        3-3 LES NAGEOIRES

Peuvent être comparées ( en fonctionnalités essentiellement) aux MEMBRES.
Elles permettent au poisson de se déplacer et se stabiliser, par des fonctions "anti roulis et anti tangage"
Elles sont soutenues par un Squelette, des Rayons segmentés(Mous...)

                                                    des Rayons  non segmentés (dit "Epineux"...quoique parfois flexibles)

On répertorie 5 types de nageoires:

                  Les PECTORALES (paires) : qui correspondent aux bras .
                  Elles ont un rôle essentiel dans le changement de direction et le freinage
                  C'est le cas général, mais il y a exception :
Par des battements successifs de ces nageoires, on voit pourtant progresser Castagnoles, Poissons-clowns, Girelles, Poissons-Perroquets  Par ondulation du bord de leur "disque" (c'est ainsi que l'on appelle les nageoires pectorales soudées au corps des raies) la Pastenague et la Manta donnent l'impression de voler

                   Les PELVIENNES (ou VENTRALES) (paires) : correspondent aux pieds
                   Elles interviennent dans le maintien de l'orientation du Corps
                                                               Et les "Impaires" ??
                   Elles font souvent office de "quille" pour maintenir la trajectoire
                   La DORSALE (impaire) est simple ou multiple
                   L'ANALE
En combinant les ondulations et les battements de ces deux types de nageoires, le Baliste et le Coffre se faufilent dans des endroits invraisemblables.

                    La CAUDALE (à puissante musculature) :
Sa vocation essentielle est la propulsion mais elle est aussi utilisée pour la fuite ou l'attaque
La propulsion s'effectue le plus généralement par des battements latéraux de cette nageoire

Les NAGEOIRES peuvent être déformées ou modifiées :
Pectorales en aile chez l'Exocet        Ventrales regroupées en ventouse chez le Gobie
Dorsale en aile chez la Raie             Pectorales et Pelviennes en forme de moignons articulés chez le Grondin et le Périophtalme: et avec "ça", on marche !
où disparaître purement et simplement. Et dans ce cas ? :
    Congres, Murènes, Anguilles (qui n'ont que des dorsales anales longues) progressent quand même de façon très efficace par ondulation de tout le corps.   

Elles se payent  le luxe d'une marche arrière en inversant le sens de l'ondulation

                                                                                                                       

                                         4 - SPECIFICITES  

                   4-1   Le SYSTEME REPRODUCTEUR

Les Organes sexuels sont de dimensions considérables.
(L'ovaire du SAUMON représente le quart de son poids !!)
En général, les sexes sont portés par des individus différents mais :
                    On rencontre des cas d'hermaphrodisme :
                    Hermaphrodite SYNCHRONE (à la fois mâle et femelle) : Comme le SERRAN
                    Hermaphrodite PROTOGYNE (femelle puis mâle) Comme MEROUS et LABRES
                    Hermaphrodite PROTANDRE (mâle puis femelle) Comme le SAUPE

La plupart des Poissons sont OVIPARES ( mais certains Requins sont VIVIPARES)
Les OEUFS peuvent être rencontrés partout : Sans surveillance...Enfouis dans le fond....Dans le corps de l'adulte.(poche abdominale)....

                                                                  Dans la bouche de l'APOGON,  dans des "nids"

    Certains Poissons Marins se reproduisent en en rivière : ils sont appelés ANADROMES
    Certains Poissons d'eau douce se reproduisent en mer : ils sont appelés CATADROMES

4-2 La LIGNE LATERALE SENSORIELLE

                Dite encore "SENSIBLE" c'est l'Organe essentiel de la PERCEPTION chez le Poisson
C'est une rangée de perforations au travers de l'épiderme et des écailles
Elle renferme des récepteurs sensoriels : C'est un long canal en relation avec le Cerveau, qui enregistre et traduit les vibrations de l'eau  

4-3 LA PEAU

             Est à vocation protectrice   Elle se présente avec des écailles en plaques osseuses (recouvrement comme des tuiles...) ou rugueuse (texture abrasive...) ou lisse et visqueuse (Chez la Murène et l'Anguille)

La progression dans l'eau est favorisée par un MUCUS visqueux qui recouvre peau et écailles
La Coloration est due à des cellules : les CHROMATOPHORES, réparties dans le Derme.
Cette coloration est d'origine PIGMENTAIRE :
                    Les Pigments absorbent certaines radiations, en réfléchissent d'autres.

                    Ils sont localisés dans les Chromatophores abrités dans le derme
                    La coloration est en conséquence évolutive : Sombre grâce à la MELANINE
                                                                                                    Argentée par la GUANINE
                                                                                                    Orangée par les CAROTENOÎDES
                    La forme (étoilée) du Chromatophore reste constante :
                    C'est la répartition, la dispersion, l'agrégation des pigments qui se modifient.
                    Il existe d'autres cellules de la coloration (autres que les Chromatophores...)
                         Les GUANOPHORES (Agents-miroirs de la lumière)
                         
Les IRIDOPHORES (Agents de décomposition de la lumière) Sortes de prismes
                    La coloration varie avec l'âge, le sexe, l'habitat, les saisons, la nécessité de camouflage, les stratégies d’attaques ou défenses.
                    Le changement de couleur est contrôlé par le Système nerveux et des hormones à actions éclaircissantes ou assombrissantes

4-4 LA RESPIRATION

                      On a parlé au paragraphe 3-1 de l'Appareil respiratoire :
                             La spécificité des BRANCHIES chez les Poissons mérite bien que l'on y revienne pour en préciser les mécanismes. Comme tout un chacun dans le monde des Vertébrés, le poisson a besoin d'oxygène  Ce composant vital est présent dans l'eau : dissous.

                            Pour ce faire, le Poisson dispose donc d'organes fonctionnels très élaborés (ramifiés, richement vascularisé, recouvert d'un tégument très fin...) qui permettent un échange gazeux sans failles entre l'eau et le sang :  les BRANCHIES.

                             Comme pour les vertébrés dotés de POUMONS, il faudra également se libérer du sous-produit de l'utilisation de l'oxygène : le Gaz carbonique. Cela aussi, les BRANCHIES savent faire.

Voyons de plus près :
                             Il faut faire circuler l'eau dans la cavité branchiale :
                             le poisson l'assure par des mouvements alternés de la bouche et des opercules.
   Et vous nous dites : Oui mais "Quid" des requins qui n'ont pas d'opercules ?
                             C'est vrai...et pour eux c'est moins efficace :
  Alors ils pallient à cela en nageant plus longtemps et la bouche ouverte.
                             C'est vrai également pour le Thon.

                       
      Et les Raies : Elles non plus n'ont pas d'opercules ??
Leurs bouches sont posées sur le sable et la vase : alors, elles aspirent l'eau par des évents et la rejettent après récupération de l'oxygène par des fentes branchiales

 

                                     

                                                                                  5 - MORPHOLOGIE 

 

Elle est adaptée à l'habitat (le plus souvent) :
                                 d'où des formes variables     Fusiforme, aplatie, serpentiforme, etc...

La forme du Corps fait partie des critères essentiels de différentiation :
      Anguilliforme : corps cylindrique très étiré (comme la Murène, le Congre...)
      Mugiliforme : corps fusiforme des grands nageurs (type : le Mulet...)
      Pleuronectiforme (comme les Soles....Poissons plats en règle générale....)
      Lophiforme A la tête énorme et la bouche démesurée, avec de nombreux appendices  ( la Baudroie....) 

 

Les Nageoires : en nombre, position, formes très différentes constituent également des critères importants de différentiation des espèces.

 

Le Tracé de la ligne latérale est aussi caractéristique 

 

                                             

  6 - NUTRITION
 

La plupart des poissons sont CARNIVORES  mais quelques uns sont HERBIVORES (comme les Saupes...) et même OMNIVORES..... DETRITIVORES..... NECROPHAGES  

Comme tout le monde, le Poisson détecte, identifie sa nourriture, la saisit, et, dernière formalité indispensable, l'avale (le plus souvent gloutonnement).
Pour la détection, il peut utiliser (seulement ou conjointement) la VUE,  l'ODORAT,  la LIGNE LATERALE et même, pour les Requins, le SENS ELECTRIQUE. Le GOÛT intervient pour déterminer si la proie est bien "absorbable".

Pour la capture de la proie (le Poisson est moins "sophistiqué" que l'homme qui saisit toujours...)
Le Poisson peut picorer, brouter, aspirer, déchiqueter d'un coup de dents, filtrer... Et après ?

                     Et bien il faut l'avaler pour fournir de la matière à son organisme glouton.
                     Et au passage "conditionner" cette matière.
                     Et pour cela les mâchoires des poissons sont équipées de DENTS très diverses :
                     "harponneuses" chez les prédateurs, "arracheuses" chez les herbivores, "découpeuses" chez de nombreux requins.
                    Avec parfois en supplément des dents "pharyngiennes" à fonctions très précises.

                   L'estomac stocke cette bouillie et les sucs gastriques, comme chez l'homme, s'attaquent à la DIGESTION.
                   C'est très classique : assimilation par l'intestin et transfert dans le sang.
                   Les déchets non digérables sont évacués sous forme d'excréments  
  

                                   

                                                                                      7 - COMPORTEMENT 

               Les Poissons sont Grégaires....Sédentaires... Migrateurs  

            Leur répartition en mer est assez inégale, mais pratiquement dans tous les types de milieu marin :
                80% des Espèces se rencontrent en Zone littorale (anfractuosités, algues, sable, vase).
                10% en haute mer
                10% en zone abyssale

               Leur vitesse de nage : dépend de la taille, de la fréquence des battements
                          Le plus rapide : l'ESPADON à 100 km/h
                                                 On a "chronométré" :
                                                  le THON à 80 km/h
                                                  le MAQUEREAU à 50 km/h
                                                  le GRONDIN à 6 km/h
                                                  Un "lent" : le GOBIE à 2 km/h
                           Curiosité : le Vol (recensé) d'un EXOCET sur 400 m

              On note des fonctionnalités spécifiques dues à la faculté de jouer sur la coloration:
                                                    Dissimulatrice pour le camouflage
                                                    Prémonitrice pour les Prédateurs éventuels
                                                    Mimétisme d'autres espèces
                                                    Informations sexuelles
  

 

                                         

                                                        8 - CLASSIFICATION (élémentaire....)  

Dans la Super Classe des AGNATHES :
8-1 La Classe des CYCLOSTOMES
       Caractéristique principale : sont sans mâchoires (Lamproies... Myxines)

Dans la Super Classe des GNATHOSTOMES :
8-2 La Classe des CHONDRICHTHYENS
                                      encore dits "ELASMOBRANCHES"
     Ces poissons sont à squelette cartilagineux  (le cartilage est un tissu résistant et élastique alors que l'os est dur et solide)
     On y rencontre les Ordres des SELACIENS (Requins,  Roussettes) et des
RAIES

 

                         

                                                                      

                    

 

8-3 La Classe des OSTEICHTYENS
Ils sont à squelette osseux (C'est la grande majorité des Poissons)
Et tout particulièrement la Sous-Classe des TELEOSTEENS 

 

                          

                  

                                     

                                                                                                                      

                                                 9 .-. CLASSIFICATION SCIENTIFIQUE (Systématique)

9-1 Super CLASSE des AGNATHES

Ce sont des Poissons sans mâchoires. Avec un corps en forme d'anguilles et dépourvus de nageoires. La peau est lisse , sans écailles. Leur bouche est une simple ouverture. Ils n’ont qu’une seule narine.

Classe des CYCLOSTOMES
 
 
Ordre des LAMPROIES

Une bouche ronde en forme de disque suceur avec des dents râpeuses disposées autour du disque

Un corps cylindrique.   Derrière la tête, le long des flancs, 7 paires de branchies     Vivent en eau douce

Mais émigrent vers la mer
Le mâle et la femelle se fixent ensemble à des rochers par leur disque suceur pour s'accoupler.
            90 cm pour la LAMPROIE marine, parasite redoutable de nombreux poissons.

     
Ordre des MYXINES

50 cms pour la MYXINE commune Bouche à barbillons. Vit entre 18 et 300 mètres.
Vit en suçant la chair des poissons (125 sur une seule morue !!) A la faculté de secréter d'importantes quantités de mucus lorsqu'elle est attaquée. (Ce qui lui permet de vivre dans le corps de son prédateur...)     Appelées souvent "Anguilles visqueuses"

 


9-2 Super CLASSE des GNATHOSTOMES

 
9-21 Classe des ELASMOBRANCHES (
La classe des REQUINS et des RAIES)

               Ordre des SELACIENS   L'Ordre des REQUINS.

                   
Sous-Ordre des HETERODONTOÏDES

                    Les REQUINS les plus primitifs Dans les Océans Pacifique et Indien.
                    Dents petites et serrées pour gratter les Mollusques : (leur nourriture principale...)
                    Le plus connu : Le REQUIN-PORC des Côtes australiennes.

                   Sous-Ordre des GALEOÏDES
                   Celui du REQUIN BLANC, du MAKO, des REQUINS-NOURRICES,
                                     des REQUINS-CITRONS, des REQUINS-MARTEAUX...

               Ordre des RAIES
               Corps plat, yeux sur le dos, nageoires pectorales fusionnant avec le corps.
               Celui des Raies électriques , comme la RAIE MARBREE (30 Espèces)

                    Sous-Ordre des RAJOÏDES
                    Celui des petites Raies, (à épines à partir du milieu du dos jusqu'à la queue) :
                                        Comme la RAIE-BOUCLEE....

                    Sous-Ordre des MYLIOBATOÏDES
                    Beaucoup d'espèces à couleurs brillantes, à zébrures (ou parsemés de pois…),
                    Avec taches de grande variété (TRYGON)    N'aiment pas les mers froides.
                                        On y trouve :  AIGLE des MERS...MANTAS....

  
9-22 Classe des HOLOCEPHALES 
Très anciens : datent du Crétacé inférieur

             Ordre des CHIMERES
            
Le plus commun : le RAT DE MER
             Qui vit en eau profonde et se nourrit de mollusques

   9-23 Classe des DIPNEUSTES
   Regroupe des espèces très primitives :
   Certaines s'enterrent dans un cocon de boue et vase ( pour attendre la saison des pluies).
   Grandes écailles et un (seul) poumon ! pour le DIPNEUSTE AUSTRALIEN
   Deux poumons pour le DIPNEUSTE AFRICAIN (très coloré).

             Ordre des CERATODIDES
             Dipneustes d'Australie.

             Ordre des LEPIDOSIRENIDES
             Dipneustes d'Amérique du Sud.

  9-24 Classe des OSTEICHTHYENS
             Celle des POISSONS OSSEUX (de loin les plus nombreux)

     Sous-Classe des CROSSOPTERYGIENS
     A nageoires pédiculées : le seul survivant est le COELACANTHE.

     Sous-Classe des ACTINOPTERYGIENS
     Poissons à nageoires rayonnées. Structure osseuse archaïque.

              Ordre des POLYPTERIFORMES

              Poissons à nageoires lobées Pratiquement disparus
              Quelques espèces au Congo

     Sous-Classe des CHONDROSTEENS

             
Ordre des ACIPENSERIFORMES

              On y rencontre les ESTURGEONS.
                            (à 5 rangées de plaques osseuses en forme d'écusson)
              Ex : Le STERLET, l'Esturgeon commun, l'ACIPENSER, le BELUGA

              Ordre des AMIIFORMES
              Petite ventouse près de la bouche Beaucoup de familles ont disparu
              AMIE Américaine vit en Amérique du Nord, dans les Grands Lacs

              Ordre des LEPISOSTEIFORMES
              Egalement très archaïque. Très long museau    Croissance lente

    Sous-Classe des TELEOSTEENS
                            La sous-classe des "VRAIS" poissons osseux.

              Ordre des CLUPEIFORMES 
                          Sous-Ordre des CLUPEOÏDES
                          Abrite le HARENG, parent de la SARDINE et de l'ANCHOIS

                          Sous-Ordre des PHRACTOLEMOÏDES
                          Où l'on rencontre le POISSON-BOUE africain

                          Sous-Ordre des SALMONIDES
                          C'est celui des SAUMONS.à nageoire dorsale adipeuse
                                            et de la TRUITE de Mer
                          Sous-Ordre des ESOCOÏDES
                          Celui des BROCHETS aux nageoires pelviennes sous le ventre

                          Sous-Ordre des OSTEOGLOSSOÏDES
                          Accueille l'ARAPAÏMA
                          (3m           200 kg le plus gros poisson d'eau douce du monde)

                          Sous-Ordre des PANTODONTOÏDES
                          Le plus connu : un POISSON-Papillon.

               Ordre des MORMYRIFORMES
               Le plus connu : le MORMYRE à trompe d'éléphant

               Ordre des CYPRINIFORMES
               C'est celui des CARPES.
               Poissons d'eau douce caractérisés par une série d'osselets
                      (appelés appareil de WEBER, reliant l'oreille interne à la vessie natatoire)

                          Sous-Ordre des CHARACINS
                          Mondialement connus comme les plus beaux des Poissons d'Aquarium
                          Les PIRANHA font parties de ce groupe. De même que les TETRAS.

                         Sous-Ordre des POISSONS-COUTEAUX
                         Avec une ouverture anale dans la région de la gorge !
                         Ce groupe accueille l'ANGUILLE ELECTRIQUE.

                         Sous-Ordre des CYPRINOÏDES
                        
Absence de dents sur les mâchoires ! (elles sont cachées dans le pharynx)
                                      CARPES, GARDONS, CHEVAINE, VAIRON, BREME
                                                                   TANCHE, GOUJON

                         Sous-Ordre des SILUROÏDES
                         Celui des POISSONS-CHATS au corps sans écailles.
                         Une nageoire anale très longue.
                         Le SILURE peut atteindre 5 mètres pour 300 kgs
                                                                                                 

            Ordre des ANGUILLIFORMES
                Au long corps de serpent à plus de 260 vertèbres
                Aux écailles rudimentaires ou absentes
                Accueille toutes les ANGUILLES
                            .....mais également les MURENES et les CONGRES.

                Ordre des BELONIFORMES
                On y rencontre les ORPHIES...et aussi les EXOCETS

                Ordre des GADIFORMES
                On y rencontre les MORUES ...MERLANS....MERLUS....HADDOCKS

                Ordre des GASTEROSTEIFORMES
                On y rencontre les EPINOCHES aux épines érectiles

                Ordre des SYNGNATHIFORMES
                Les plus connues sont les AIGUILLES de mer..
                             Les POISSONS-TROMPETTES
                             et (bien sur !) les HIPPOCAMPES

                Ordre des CYPRINODONTIFORMES
                On y rencontre les CARPES à dents (aux lèvres protractiles)
                            et une grande variété de Poissons d'Aquarium

                Ordre des BERYCIFORMES
                Accueille des poissons qui ressemblent aux PERCHES.
                Groupe des POISSONS-ECUREUILS, des HOLOCENTRIDES.

                Ordre des MUGILIFORMES
                On y rencontre MULETS.et BARRACUDAS

                Ordre des OPHICEPHALIFORMES
                On y rencontre les "Têtes de Serpents" à organe respiratoire auxiliaire
                Ce qui leur permet de respirer directement l'oxygène de l'air.

                Ordre des PERCIFORMES
               
Le plus important des ordres des Poissons osseux récents.
                Accueille essentiellement des POISSONS MARINS
                      On y rencontre les MEROUS, les SERRANS Les POISSONS-ANGES
                      Les CARANGUES....les LUTJANS....les PAGRES....les SAUPES...
                      Les SARS....les OBLADES les ROUGETS....les PLATAX....
                      Les POISSONS-PAPILLONS ("Chaétodons")

                      Les POISSONS-FEUILLES...Les POISSONS-CLOWNS (Amphiprions)
                      Les LABRES ....les VIVES
                                          L'exception :
                     
Les CYCHLIDES d'eau douce (que l'on retrouve dans tous les Aquariums)
                      Les SCALAIRES
                            Sous-Ordre des PERCOÏDES

                           Sous-Ordre des BLENNIOÏDES

                           Les BLENNIES, avec leurs nageoires pelviennes sous la gorge.
                           Tentacule au-dessus de l'œil
                           En fait également partie le LOUP (Anarrhique)

                           Sous-Ordre des SIGANOÏDES

                           Sous-Ordre des ACANTHUROÏDES

                           Celui des POISSONS-CHIRUGIENS, des ZANCLUS, des NASIQUES

                           Sous-Ordre des SCOMBROÏDES
                           Accueille les MAQUEREAUX et les BONITES
                           Les "Voiliers" : ESPADONS

                           Sous-Ordre des ANABANTOÏDES
                           Accueille POISSONS-LABYRINTHES et GOURAMI (des aquariums...)

                           Sous-Ordre des LUCIOCEPHALOÏDES
                           Celui de la TÊTE de SERPENT

                           Sous-Ordre des GOBIOÏDES
                           Celui du GOUJON AUSTRALIEN, du GOBIE DORMEUR
                                         Et, surtout, des PERIOPHTALMES

                           Sous-Ordre des COTTOÏDES
                           Accueille les RASCASSES,    les POISSONS-PIERRES,
                           les GRONDINS       Les CHABOTS....les LOMPS

               Ordre des DACTYLOPTERIFORMES
               L'ORDRE des GRONDINS VOLANTS

               Ordre des THUNNIFORMES
               Celui des THONS

              
Ordre des PLEURONECTIFORMES

               Celui des "Poissons plats" : TURBOTS, BARBUES
                                  CARDINES     PLIES     FLETS et LIMANDES.....FLETANS....SOLES

               Ordre des MASTACEMBELIFORMES
                Celui des "ANGUILLES EPINEUSES"

               Ordre des ECHENEIFORMES
                On y rencontre les REMORAS.

               Ordre des TETRAODONTIFORMES
                           Accueille les BALISTES et les COFFRES..
                                             les DIODONS et les TETRADONS
                                             les AROTHRONS.....les POISSONS-LUNES

               Ordre des GOBIESOCIFORMES
               Celui des PORTES-ECUELLES (Lepadogasters)

              Ordre des LOPHIIFORMES
               On y rencontre la BAUDROIE....et l'ANTENNAIRE (Poisson-Grenouille)

 


                                                                       10 - GLOSSAIRE :
 
 ALBINISME ..........................: Anomalie individuelle et héréditaire se traduisant par l'absence de pigment.

ANADROME...........................: Se dit des poissons qui remontent de la mer dans les fleuves pour frayer.

ARCS BRANCHIAUX :............ Les 5 derniers des 7 arcs composant le système viscéral.

ARC NEURAL ........................ Portion dorsale de la vertèbre qui entoure la moelle épinière.

BARBILLON........................... Appendice filiforme situé généralement sur le pourtour de la bouche  Organe doué de fonctions sensorielles.

BATHYBENTHIQUES ............:Qualifie les organismes benthiques des eaux profondes. (au-delà d'environ 600 mètres)

BISERIE................................... Disposé en deux séries Placé sur deux rangs

BOUCHE.................................. Terminale : avec 2 mâchoires de même longueur
                                                   Dorsale : la mâchoire inférieure est plus longue
                                                   Ventrale : la mâchoire supérieure est plus longue

BRANCHIOSPINES..................Protubérances situées sur le bord des arcs branchiaux.

CIVELLE..................................Jeune anguille remontant les fleuves.

CORDE DORSALE..................Ebauche de la Colonne vertébrale.

CHROMATOPHORES............Cellules contenant des pigments.

GUANINE...............................Cristaux reflétant la lumière   (à l'origine du blanc brillant des poissons)

DENTS PHARYNGIENNES .. Formations dentaires ou plaques cornées.  Implantées sur le 5 ième arc branchial.

DENTS ROSTRALES............. Dents implantées dans le rostre.

DIMORPHISME SEXUEL......Apparence extérieure permettant la distinction des sexes (livrée nuptiale)

ECAILLES.......                        Plaques osseuses du derme protégeant les poissons.

ECAILLES CTENOÏDES........ Ecailles élasmoïdes comportant des spinules.

ECAILLES CYCLOÏDES........Ecailles rondes sans spinules.

ECAILLES GANOÏDES..........Ecailles en forme de losanges recouvertes de ganoïne.

ECAILLES PLACOÏDES........Ecailles pourvue d'une spinule émaillée (chez les requins...)

ECAILLES rudimentaires.......Ecailles en régression

ELECTROBLASTES..............Fibres musculaires transformées en éléments électriques.

ENDOPARASITES................ Parasites vivant à l'intérieur de leur hôte.

EPINE NEURALE... ............. Prolongement dorsal de l'arc neural.

GANOÏNE............................. Substance amorphe, dure et brillante.

GONOCHORIQUE............... A sexes séparés.

GONOPODE..........................Appendice d'accouplement.

HABITUS...............................Aspect extérieur.

ICHTHYOLOGIE...................Partie de la ZOOLOGIE qui traite des POISSONS.

ICHTHYOPHONIASE............Maladie des Poissons

IRIDOCYTES..........................Cellules comportant des cristaux de Guanine (entre derme et épiderme)

LAITANCE............................. Sperme des poissons mâles.

LAMELLES BRANCHIALES.: Petits prolongements lamellaires situés sur les arcs branchiaux

LEPTOCEPHALES..................Larves transparentes des anguilles.

LIGNES LATERALES.............Organes sensoriels à terminaisons nerveuses  (pour perception des courants et résistances de l'eau).

MEMBRANE NICTITANTE....Troisième paupière située au coin antérieur de l'œil.  (chez les requins...)

MYXOPTERYGIE................... Organe d'accouplement pair des REQUINS et RAIES.

NAGEOIRE ADIPEUSE.......... Sans rayons, sur le dos entre dorsale et caudale (Saumon., Silure)

NOURRITURE EXOGENE.......Nourriture succédant à l'épuisement du sac vitellin.

NOURRITURE pulvérulente.....Nourriture contenant des animalcules microscopiques.

OMNIVORE.............................Qui se nourrit de TOUT.  (Végétaux, larves d'insectes, vers, crustacés, cadavres)

ORGANE HYDROSTATIQUE...: Vessie natatoire.

ORGANE SUPRABRANCHIAL.: Organe supplémentaire servant à la respiration  (de l'oxygène atmosphérique).

POÏKILOTHERME...................Dont la température corporelle suit les variations  de la température de l'eau.

PHYTOPHAGES...................... Poissons herbivores.

PERCIFORME..........................Forme caractéristique des poissons de cet ordre.

POISSONS DULCAQUICOLES..: Poissons vivant exclusivement dans l'eau douce.

POISSONS LIMNOPHILES...... Poissons vivant dans les eaux stagnantes.

POISSONS LITHOPILES...........Poissons vivant et dépendant des fonds pierreux.

POISSONS RHEOPHILES...... : Poissons habitant les fleuves.

PORES ABDOMINAUX............Ouvertures situées sur l'abdomen par où sont expulsés les œufs.

PTERYGOPODE....................... Organe d'accouplement pair des REQUINS et RAIES.

RAYONS RADIAUX................. Rayons des nageoires prenant leur départ  de part et d'autre de l'axe central.

SAC VITELLIN......................... Sac contenant des substances nutritives relié à l'intestin de l'embryon.

SPERMATOPHORE.................. Coque enfermant des spermatozoïdes.

SPIRACLE.................................Ouverture située derrière l'œil servant à éjecter l'eau.

TACHE DE GESTATION...........Tache apparaissant sur les poissons ovovivipares au cours de la gestation.

TENTACULE..............................Appendice filiforme servant au toucher.

TEGUMENT................................Ensemble des tissus qui enveloppent le corps.

UNISERIE.................................. A une seule ligne ou rangée.

XANTHORISME.........................Absence de pigments à l'exception des jaunes et oranges.

                                           

                                                                  11 - BIBLIOGRAPHIE


Guide des Poissons Marins d'Europe (BAUCHOT/PRAS)

Notes de Stéphanie CHANVALLON

Identifier les Poissons (G.CHAUVIN)

Encyclopédie illustrée des Poissons (Stanislas FRANK)

Encyclopaedia Universalis

Encyclopédie de la Plongée (A.COUTE/N. BAILLY).

Découvrir la Méditerranée (S.WEINBERG)

FISHWATCHING (Patrick LOUISY)